Enfance et Découvertes au Maroc

 Entretien avec Jacqueline MARTINE,
présidente d’Enfance et Découvertes Maroc.

Enfance et Découvertes Maroc est un bureau d’une association internationale ?
Jacqueline Martine : Oui tout à fait. Enfance et Découvertes International est l’association mère. Son siège est à Toulouse et depuis 20 ans elle organise des recherches en tradition orale à travers le Monde.

J’ai cru comprendre que le Maroc est le pays de son cœur ?
J.M (rires) : Bien dit. En 1990, au Maroc notre équipe avait déjà commencé des recherches en Tradition orale et nos récoltes nous permirent d’éditer des K7 audio en français, en arabe et même en langue du Souss, sur les plus beaux contes du Maroc. Nous étions particulièrement enthousiastes du beau succès que remportait ce premier travail. Et puis, nous nous sommes ouverts à d’autres grandes Régions du Monde et avons beaucoup édité en 20 années (40 CD audio interactifs + une collection de DVD).

Quel est le point fort de ce projet ?
J.M : Je dirais les points forts car ils sont nombreux et chacun est important. En fait c’est un regroupement de belles énergies, intellectuelles, culturelles, amicales, humanistes, pédagogiques et bien sûr financières qui ont pu mettre en place tout ce Grand Mouvement. Nous allons travailler de nombreuses années au Maroc et y former des chercheurs marocains en Tradition Orale (cliquez ici pour en savoir plus).

Pourquoi doit-on considérer la Tradition Orale ?
J.M (rires) : Je vais faire court car je peux en parler des heures !!! En tant qu’humain, tout ce qu’il y a d’important à savoir a été véhiculé du plus profond de ce que nous sommes, par le bouche à oreilles. Et ceci jusqu’à l’invention de l’écriture et de nos jours encore !!! Voilà tout est dit !!!

” Réunir, sur des albums audio interactifs de qualité, cet acquis de plusieurs siècles de culture orale
nous paraît encore possible, sinon indispensable, pour les générations à venir.”


Le Maroc est riche en Tradition Orale ?

J.M : Oui très. Le MAROC est un pays fier de sa riche culture. Ses Contes, ses Légendes, ses Chansons traditionnelles pour enfants sont nombreux et nous passionnent toujours autant. Nous allons, dans un premier temps nous intéresser aux chansons et faire partager cette passion à de jeunes marocains en proposant une formation basée sur notre grande expérience de 20 années de récoltes à travers le Monde. Nous savons aussi que chaque fois qu’une grand-mère ou un grand-père décède, elle ou il emporte avec lui des trésors de Tradition Orale. Les familles sont de plus en plus séparées par la vie dite moderne. La transmission régulière se fait de moins en moins ou même plus du tout. Réunir, sur des CD audio interactifs de qualité, cet acquis de plusieurs siècles de culture orale nous paraît encore possible, sinon indispensable, pour les générations à venir.

Et les enfants y sont sensibles ?
J.M : Ils sont des éponges de Tradition Orale. Ils en reconnaissent instinctivement la Force Vitale. Nous avons enregistré des centaines de Contes traditionnels et de Chansons du Monde entier que les enfants au Maroc vont avoir à disposition sur plusieurs années. Vous verrez quel grand succès ces collections vont remporter !!! C’est vrai que chaque CD + son livret sera à 15 DHS, mais le sujet en est magnifique. Dites-vous bien que chaque fois que l’on s’imprime d’un Conte traditionnel on fait corps avec des milliers d’années de Tradition Orale et avec des centaines de millions de personnes qui avant nous ont partagées cette même émotion. J’aime cette communion et cette idée !!!

Je sais que vos programmes remportent l’adhésion de grandes entreprises du pays. Qu’en est-il?
J.M : C’est exact. De grands décideurs marocains et français nous soutiennent dans cette belle aventure et je tiens ici à les en remercier. Grâce à cette complicité nous allons pouvoir proposer ces collections qui permettent de « s’ouvrir au Monde dès le plus jeune âge » à des prix exceptionnels afin que le plus grand nombre puisse y avoir accès.

” Dites-vous bien que chaque fois que l’on s’imprime d’un Conte traditionnel,
on fait corps avec des milliers d’années de Tradition Orale et avec des centaines de millions de personnes
qui avant nous ont partagées cette même émotion.”

Vous êtes sensibles à la médiatisation ?
J.M : Bien entendu. Personnellement je ne parle jamais à la radio et ne vais jamais sur les plateaux de TV. Je me bloque et ne peux sortir 3 mots à la suite !!! Par contre mes collègues ont mis en place une médiatisation de grande qualité (TV, presse, radio) qui va être associée à cette distribution. Un site internet, ludo-éducatif, à destination des enfants du Maroc, est en place pour valoriser sur plusieurs années ces programmes.

Quelle est votre formation ?
J.M : Guadeloupéenne d’origine, je suis réflexologue de profession et j’adore ce travail de contact avec mes patients. Je suis également chercheur en Tradition Orale et depuis 15 ans j’ai voyagé sur tous les continents avec Enfance et Découvertes afin de récolter les plus beaux Contes, Légendes et Chansons. J’ai la responsabilité à l’association d’organiser et de centraliser les recherches sur tous les programmes. Croyez-moi cela occupe (rire) !!!

Votre souhait le plus cher ?
J.M : Tout semble se mettre parfaitement en place au Maroc. Ce que je souhaite très fort c’est qu’un maximum d’enfants, dans tous le pays, puissent avoir accès à ces CD audio interactifs. Nous allons travailler avec de belles associations marocaines pour enfants pour que ce vœu soit réalisable. Et je sais que cela va se faire !!!

Et de notre côté que peuvent faire toutes celles et ceux qui vont vous lire ici pour vous aider ???
J.M : Dès leurs parutions acheter chaque mois 5 CD chacun à 15 DHS et les offrir, ici et là, à des enfants qui ne pourront malgré tout pas se les payer. En agissant ainsi, on est solidaire d’une chaîne extraordinaire de solidarité, qui ne peut ensuite que grandir. Et si un jour on nous demande : « Comment as-tu aimé ??? » et « Qu’as-tu fait pour les autres ??? » nous saurons déjà, un peu, comment répondre !!!

Pour contacter Jacqueline,
envoyez-lui un message.